American Curl | ▷ Arbre a chat

American Curl

Un chat avec des oreilles bouclées

En anglais, « curl » veut dire bouclé, comme les oreilles de cette mini chatte de couleur noire aux yeux dorés recueillie en Californie du Sud par Grace et Joe Ruga, un beau jour d’été 1981. Au début, Grace et Joe ne firent pas très attention à ce signe distinctif. Il le prenait pour une mini bizarrerie, sans plus. Ils commencèrent cependant à s’y intéresser quand Sulamith ramena sous votre toit une portée de chatons, d’un matou inconnu, dont certains avaient les oreilles recourbées. Les Ruga interrogèrent alors des experts de l’élevage félin qui déclarèrent que les oreilles en croissant de lune de la mini Sulamith étaient dues à un gène dominant, et que certains de ces descendants en hériteraient. De là à créer une nouvelle espèce de chats à oreilles bouclées, il n’ y avait qu’un pas qui fut franchit vite parce que la TICA, importante union us, reconnu l’American Curl dès 1985.

 

L’American Curl et son apparence

L’American Curl est un matou de proportion moyenne et charmant. De face, la tête est triangulaire, sans face plane et avec de soyeuses formes vues de profil. Les yeux sont assez grands et en forme de noix. Les oreilles ont un élément fondamental et constitutif de la espèce. Recourbées au dessus de la tête comme deux croissants de lune, elles composent un arc dirigé vers l’arrière sans toutefois que au top de l’oreille ne once le crâne. L’encolure est longue et gracieuse, le corps charmant et en rectangle. La queue est aussi longue que le corps. Il existe deux variétés d’American Curl : à poil court et à poil long. Chez le premier, la robe est écourtée et soyeuse. Chez le dernier, est mi-longue avec une texture ténue et peu de sous-poil. Bien fournie, la queue a une sorte de réalisation de style. Toutes les teintes de robes et d’yeux sont admises.

Le comportement de l’American Curl

Grâce à son abondant patrimoine récupéré de ses ancêtres des routes et des chats de espèces différentes dont il est issu, l’American Curl est, en dessous de son allure un peu sophistiquée, un matou solide et sans soucis particulier. Tout au plus faut-il surveiller un peu ses oreilles et en laver de façon constante l’intérieur avec une lingette imprégnée d’une lotion adaptée – n’utilisez jamais en coton tige ! -, mais rarement plus souvent que vous ne le feriez chez un matou aux oreilles ordinaires. Grâce à l’absence de sous-poil, la fourrure de l’American Curl à poil mi-long s’emmêle peu et est d’un entretien facile.

 

Nous serions ravi d'avoir votre avis

Laisser un commentaire