Angora Turc | ▷ Arbre a chat

Angora Turc

 

La destinée des Angoras Turcs est passionnante car est signe de l’histoire en général et de l’histoire du chat de espèce notamment. Jusqu’au XVIIème s., les Occidentaux n’étaient pas du tout très attachés au chat, apprécié uniquement du positionnement utilitaire. Les choses commencèrent à corriger quand des marchands, savants et esthètes importèrent des chats à poil long en partance du Proche et Moyen-Orient. Comme certains venaient d’Ankara, en Turquie, on les appela chats d’Angora. Les Français en étaient friands et la celle qui domine parmi d’autres Marie-Antoinette en possédait quelques paires. Pendant la Révolution, les Angoras fuirent en grande bretagne avec leur maîtres. De leurs unions avec des chats anglais à poil court naquit le Persan. Mais la qualité de ce dernier provoqua une sûre désaffection pour l’Angora, moins extraordinaire. Conscient de la richesse de son patrimoine, le gouvernement turc créa, dans les années 1950, un conservatoire de la espèce Angora Turc au zoo d’Ankara.

 

Le look de l’angora turc

L’Angora Turc est un chat charmant à la fourrure soyeuse. De face, la tête est triangulaire. De profil, on aperçoit deux lignes droites. Les yeux sont grands et en amande. Les oreilles sont hautes et verticales. L’encolure, attrayant et gracieuse, prolonge le corps, long, fin et musclé. La queue, bien fournie, est portée comme une rédaction d’autruche. La robe, mi-longue, est soyeuse et ténue, tombante sur le corps et plus longue au niveau de la collerette, de l’arrière des pattes, du ventre et de la queue. Longtemps, l’unique couleur admise pour l’Angora Turc fut le de couleur blanche. Aujourd’hui, les Angora Turcs multicolores ( unis, tabby, bicolores, etc. ) sont recherchés.

 

L’attitude de l’angora turc

A en croire ses passionnées, l’Angora Turc est le chat parfait. Actif et intelligent, il est serein comparé aux débordements dont quelques races orientales sont capables et, principalement, son miaulement est des plus discrets. Malgré ses poils longs, il demande peu de toilettage car, presque dépourvue de sous-poil, sa fourrure soyeuse s’emmêle rarement. Un coup de brosse hebdomadaire suffit donc en général à lui préserver toute sa grâce.

Nous serions ravi d'avoir votre avis

Laisser un commentaire