Bombay et Burmese Americain | ▷ Arbre a chat

Bombay et Burmese Americain

La chatte à la base de tous les Burmeses s’appelle Wong-Mau. Elle fût ramenée en 1930 à San Francisco par le Major Thomson, alors médecin en poste à Bangkok. Sur les conseils d’un généticien, il fit des croisements avec d’autres chats venus de Thaïlande, dont des Siamois, pour attacher sa robe aux délicats dégradés de chatain. Vers la fin des années 50, les éleveurs américains arrêtèrent entièrement ces mariages et n’acceptèrent plus qu’une seule teinte, le seal sépia ( appelé également sable ou bien zibeline ). Dans les années 1970, l’emploi de quelques chats d’exception renforça le exemplaire du Burmese américain : tête arrondie, front bombé, yeux ronds et corps extrêmement court. Le Bombay est le petit frère du Burmese américain. Cette espèce fût conçue par Nikki Horner, une éleveuse américaine qui rêvait d’un félin domestique au look de panthère de couleur noire. Après différents tentatives, elle eut l’idée de croiser des Burmese avec des American Shorthairs de couleur noire. De 1966 à 1972, c’est 27 chaussées et plus d’une centaine de chatons qui furent nécessaires avant que Nikki reconnaisse avoir atteint son. Le Bombay était né.

 

L’apparence du Burmese américain et du Bombay

Le Burmese américain et le Bombay sont des chats très athlétiques avec un poids remarquable pour leur taille. La tête est ronde, avec un front arrondi et un stop marqué et, surtout, de importants yeux ronds d’une belle teinte dorée. L’encolure est plutôt courte. Le corps est compact avec une cage thoracique bien ouverte. Les épaules et les hanches sont arrondies. La queue est de hauteur moyenne. La fourrure, caractéristique, est très courte, près du corps et lisse. Si le Bombay est sombre de jais, le Burmese américain a un patron de robe authentique appelée sépia, où la teinte est plus claire sur le corps pour s’intensifier aux extrémité sans que le contraste soit toutefois très marqué. Quatre teintes sont acceptées : le seal sépia ( zibeline ), le chocolat sépia, le blue sépia et le lilac sépia.

 

Le comportement du Burmese Américain et du Bombay

Le Burmese américain et le Bombay sont des chats faciles à vivre. Plutôt tranquille et posés, ils peuvent avoir des moments de activité quand ils vont avoir avec leur ou bien partent dans une portion de chasse imaginaire. Leur fourrure extrêmement courte est sans entretien particulier, les caresses suffisant à lustrer leur poil. Différemment aux autres chats de couleur noire, la teinte du Bombay ne souffre pas de l’exposition prolongée dehors qui soi fournit des reflets roux. Tant mieux, car il adore les bains de soleil !

Nous serions ravi d'avoir votre avis

Laisser un commentaire