Burmese Anglais | ▷ Arbre a chat

Burmese Anglais

So britanique !

D´hier à aujourd’hui

Comme les Siamois, les ancêtres du Burmese ont été ramenés du sud-est asiatique en Occident par les Européens et les Américains en poste dans ces contrées lointaines entre la du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Le premier Burmese connu s’appelait Wong Mau. C’était une mini chatte aux yeux or et à la teinte tout en dégradés de marron ramenée en 1930 à Los Angeles par le Major Thomson, médecin en poste à Bangkok. L’aide d’amis éleveurs et sur les conseils d’un généticien, il réalisa des croisements avec d’autres chats venus de Thaïlande dont des Siamois qui, à l’époque, n’avaient pas le exemplaire élégant d’aujourd’hui. Vers la des années 50, des Burmeses furent importés en Amérique où l’on continua à les marier avec des Siamois pendant une période assez longue. C’est à ce instant que le Burmese anglais se différencia de son frère américain par un exemplaire plus élégant et une abondance de teintes inconnues Outre-Atlantique.

 

Son look

Le Burmese anglais est un chat de proportion moyenne au physique athlétique et harmonieux. Vue de face, la tête structure un triangle avec des pommettes hautes et un museau rond. De profil, le front est légèrement rond. Il y a une cassure nette au niveau du nez qui est droit. Les oreilles sont placées dans le prolongement du triangle. Les yeux sont grands avec une courbe premium oblique et une courbe inférieure arrondie. L’encolure, de proportion moyenne, est relativement bien musclée. Le corps est assez élégant avec cependant quelques rondeurs spécialement au niveau de la poitrine qui est large et importante. Les pattes sont préférablement fines, les pieds ovales. La queue est de longueur moyenne. Courte, la fourrure est douce et brillante comme de la soie, bien couchée sur le corps. La palette de teinte est large : seal ( noir ), bleu, chocolat, lilas, red, crème, tortie etc. Toujours avec le patron sépia, cela signifie avec un contraste modéré entre le corps, qui plus clair, et les extrémités. Les yeux sont idéalement jaune doré à or.

Sa compagnie

La teinte du Burmese anglais, tout en camaïeu, ainsi que son physique doux et harmonieux préfigurent facilement sa physionomie : élégant et aimant. Bien que d’un naturel enjoué à cause de ses sources orientales, ce chat est d’humeur assez égale et fait un compagnon agréable toujours présent sans être envahissant. Le physique équilibré du Burmese anglais fait de lui un chat facile et sain avec lequel on passera plus de temps en câlins qu’en toilettage ou en soins ! Sa fourrure ne demande peu plus d’entretien qu’un mini coup de peau de chamois, histoire de mettre sa texture lustrée en valeur.

Nous serions ravi d'avoir votre avis

Laisser un commentaire